mardi 9 août 2011

J3 : le 09.08 : Casa de Irati – Zuriza (D+ 2000m, D- 1500, 55km)

Le parcours du jour:
La trace est par la:
Transpyr2011 - Jour3
Trace sur VTTtrack (cartes espagnoles IDEE)

2000m D+
1500m D-
55km
On a suivi le GR jusqu'a Isaba, puis on a coupé la partie de Ezcaure en passant par pistes et sentiers.

Le recit:
L’étape qui renoue avec le soleil et les sentiers : gros plaisir de VDM

Lever 8h, on aura dormi 12h. Départ 9h30 pour 1h15 de piste jusqu’au paso de las alforgas. On laisse les nuages derrière pour le ciel bleu mais on garde un vent glacial pour descendre sur la Navarre par un beau sentier d’alpage puis par un sentier pavé. La montagne et ses sommets se rendent visible. On passe par l’ermitage ND de Muskilda et on continu de descendre par son sentier de pèlerin qui plonge sur le village entièrement pavé de Ochhagavia. Les maisons sont massives, construites sans mortier. L’appétit est toujours présent, c’est bon signe, le supermarché ouvert à 13h aussi. Finalement les horaires espagnols conviennent à notre pratique (9h-13h30 et 17h-20h). Le ventre sur le point d’exploser, nous repartons par le GR, sur une longue piste roulante qui nous fait passer par les crêtes plutôt arrondies de la sierra de Atuzkarratz : content de progresser rapidement sur nos VTT contrairement aux randonneurs.









La fin de la montèe vers Paso de las Alforgas, le soleil de l'Espagne nous attends












La descente del Paso de las Alforjas dans les prairies et le soleil
















Descente vers Ochagavia avec en toile de fond ND de Muskilda














La descente vers Ochagavia

















La montée par les longues pistes menant a Isaba, les nuages restent en France







Je sens les effets de la récupération et surtout de l’alimentation, le coup de moins bien de la veille est passé. Décidément j’aurai toujours du mal avec les seconds jours. Sergi, égal à lui-même cache bien ses doutes en étant toujours aussi bavard et optimiste : va-t-on réussir ? Nous arrivons au point haut de la piste « vallonné » (1375m) d’où part le sentier qui traversera sous le Saitsederra puis sur Isaba : un single d’anthologie ludique à souhait nous fait oublier rapidement nos maux de cul. Des pif paf sur de la terre, en forêt, dans les fougères, un peu de trialisant, le ton est donné : le gr11, dans ce sens, se prête bien au VDM ! Du V3 bien sympathique.






Le début de la descente vers Isaba












Toujours contents être là, au paradis













Le bonheur de la descente ludique vers Isaba

















... qui n'en finit jamais
































Arrivée dans le jardin joliment aménagé d’un autre ermitages : ND de Idoia











Le chemin nous amene a ND de Idoia










15h à Isaba, heure de la sieste, les commerces fermés nous contraignent à continuer par le valle de bellaberze piste et sentier ombragés près de l’eau avec 100m de portage. On quitte le gr 11 qui monte sur les esthétiques penas de Escaurry, des aiguilles de calcaire blanc comme les calanques de Marseille. Nous rattrapons la route qui nous mène rapidement au camping de Zuriza via le col de Navarre : Nous rentrons en Aragon par un petit single qui coupe la route. Au camping, nous faisons razzia sur les gâteaux (un de suite, un pour ce soir et un pour demain !), bière San Miguel, chips et jambon… Après la douche chaude, des chants se font attendre en provenance d’une salle à l’écart, curieux nous y allons et rencontrons Edu, au pied de l’escalier. Edu c’est un basque bon vivant d’allure massive, la moustache, le tshirt local, le béret et un sourire qui nous invite à monter dans la salle commune : une cinquantaine de personne en train de chanter, de boire, de rigoler. Edu nous sert du vin ! Du fromage et de la charcuterie.





Apres la visite des douches du camping, Edu nous invite dans la fete


On raconte notre projet aux curieux en profitant de cette ambiance quasi patriotique où les chants basques puis catalans clament leurs indépendances. Nous avons été accueilli comme jamais ailleurs mais il faut repartir pour trouver un campement 2km de piste plus haut (1250m), les sacs d’aliments sur le guidon. Et le paradis continu, notre campement - Liano de Taxeras - sera à l’abri du vent, au soleil et près d’une rivière pour laver les affaires. Il fera 3°C au petit matin mais nous aurons de quoi nous réchauffer avec un départ en portage de 700m.







Le campement du soir bien a l'abri du vent











Aucun commentaire:

Publier un commentaire