mercredi 17 août 2011

Jour 11 : le 17.08 : Arreu – Emcamp (lac d’Engolasters) ( D+ 2000m, D- 1800m)

Le parcours du jour:
La trace est par la:
TransPyr2011 - Jour 11
Trace VTTtrack (cartes espagnoles IDEE)
2000m D+
1800m D-
Compteur HS

Le recit:
Journée « c’est notre choix » : option d’entrer en Andorre par la portella de Baiau et non la piste de port de Cabus (mauvais choix) et option de passer par le GR11 et le port de valciverra pour en sortir.

Moments forts :
- la générosité du magasin Esport Jorma et de son boss Marti qui prête une roue à Sergi !
- la rando à pied pour passer en Andorre et la descente trialisante au milieu d’un troupeau de randonneurs et de randonneuses

Nous nous réveillons avec nos copains les moustiques. Départ 8h15 sur piste pour un échauffement de 400m accompagnée de la douce chaleur matinale. Puis nous continuons sur sentier.



La carte le montre assez plat, on espère qu’il soit roulant : c’est tout le contraire. Nous faisons de l’haltérophilie tout du long en portant/poussant. Le paysage de montagne, au pied du pic d’Estats (3143m), plus haut sommet pour les catalans, nous fait savoir que le VTT n’est pas un moyen de locomotion adapté par ici. Nous parvenons au refuge de balau, dominant 2 lacs mais au pied d’une muraille impressionnante qui protège Andorre.



Par où passer, tout est raide ! Nous avons bien failli prendre une mauvaise sente. Faut se reprendre : pause déj à 12h30, les plans sur la comète nous donnait à 13h en ville andorrane.



La montée à la protella de Baiau est ultra raide, dont les derniers mètres se font dans un éboulis glissant.





13h30 au col, on est passé mais pas encore arrivé.



La descente s’annonce excellente. Ça passe bien dans du petit gravillon faisant de beaux S sur 150m puis le reste est hyper trialisant, effets garantis auprès des randonneurs qui applaudissent, beaucoup de gens nous abordent, le VTT est accepté et permet d’engager la conversation : d’où venez vous, où allez vous ?).









Ca passe à 80% si on a une bonne technique (du V5) mais après le refuge de Pedrosa, c’est encore plus compliqué. Je reste cependant sur un bon souvenir, y a pas dû avoir beaucoup de passage en VTT !









A 16h, nous nous arrêtons au premier shop de vélo, le magasin Esport Jorma à la Massana pour faire réparer la roue de Sergi. Nous profitons pour faire quelques courses et pour engloutir les traditionnelles chips arrosées de coca. Le VTT en station est bien développé par ici, nous croisons beaucoup de rideurs protégés qui prennent la télécabine. Au magasin, la roue libre est plus que grippée, le Boss (Sergi) lui prête une roue pour finir la traversée : MERCI !





Il fait encore 32°C quand nous remontons de Escaldes à Encamps dans la pollution des nombreuses voitures qui vont et viennent du Pas de la Case. C’est un contre la montre pour s’échapper.



Nous avons 3 choix :
- Encamp – grau roig par le sentier du coq conseillé par le boss
- Idem mais par la piste des remontées mécanique
- Passage par le GR11 et le port de valciverra beaucoup de distance avec des parties inconnues qui peuvent prendre du temps
Nous sommes joueurs et comme il est tard, il nous faut rapidement un lieu sûr de bivouac : choix de l’option 3. D’Encamp, nous montons au lac d’Engolasters par une route plus calme et une traversée où se ressourcent les joggeurs Andorrans.
Il est 20h30, la tente est posée prés du lac sans les moustiques du matin, le contraste est encore saisissant entre l’urbanisation d’Andorre (construction de routes et de tunnels) et les hauteurs.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire