dimanche 14 août 2011

J8 : le 14.08: Bénasque – Vielha (D+ 1500, D- 1700) Journée repos !

Le parcours du jour:
La trace est par la:
TransPyr2011 - Jour 8
Trace VTTtrack (cartes espagnoles IDEE)
1500m D+
1700m D-
Compteur HS

Le recit:



La couleur est annonce, en Val d'Aran on parle l'occitan

On a longtemps réfléchi sur une journée repos pour récupérer mais l’idée d’une inactivité complète me gêne surtout s’il fait beau. Nous pensions alors faire 2 courtes étapes à la place.

Moments forts :
Les glaciers de l’Anetto et maladetta.
La fabuleuse descente du col de l’enfer sur Es Bordes pour passer dans le val d’Aran
Le repos compensateur à l’hôtel grâce aux parents de Sergi
Les fêtes occitanes

Départ 7h40 pour 10km de route à la fraiche puis 3km dans le parc maladeta-posets (les VTT ne sont pas interdits). Nous roulons vers le soleil levant tel de « poor lonesome riders » dont les rayons nous sont bienfaiteurs. Les maux de cul sont toujours présents, il faut ventiler en marchant quelques centaines de mètres.


Le plan d'estan, avant la Besurta

Nous arrivons au pied du sentier au parking la besurda, un bus aussi. Il déverse une trentaine de randonneurs. Nous nous empressons de passer devant. Bien nous en pris car il n’y aura personne pour géner les photos grandioses devant le pic de l’aneto (plus haut sommet des pyrénées) et de Maladetta.


Le portage vers le Port de la Picada


L'Aneto et son massif de la Maladeta, le toit des Pyrenees


Carte postale


le tour a Jean-Seb maitenant...

On passe le col de la Picada à 11H soit 1h20 de roulage-poussage-portage pas très éprouvant, l’entrainement surement. Nous sommes dans le Val d’Aran, province occitane revendiquant aussi une certaine indépendance.


Port de la Picada


La descente s'annonce bien

La descente se fait en 2 temps, d’abord on rejoint le col de l’enfer puis court portage sur un sentier empierré. Et c’est parti pour 1200m de descente dantesque : des crêtes verdoyantes typiques des Pyrénées – ce monde est moins minéral – avec Bagnère de Luchon en fond, nous passons par le col de mongioia.


Pas de l'escaleta



Darriere le Pas de l'escaleta


Petite traversee initiale


Un Jean-Seb toujours motivee


La descente 5 etoiles






Apres le Coth dera mongoia

Ça descend raide sur une monotrace au milieu des herbes hautes, vigilance obligatoire pour ne pas se perdre puis à partir de la cabane c’est de nouveau un festival de single où alternent virolos sur feuilles mortes, épingle raide : de la glisse, freins bloqués. On termine par 200m de route à Es Bordès. Sergi appelle ses parents qui sont de passage dans le coin tandis que je regarde les parcours VTT (BTT en Espagnol) ombreux dans le coin dont celui qui nous menera à Vielha : piste puis sentier du GR211 au bord d’une rivière.






La partie finale dans les feuilles et les virages larges

Il est 13h15, journée fini avec encore les orages qui ne vont pas tarder à éclater plus tôt aujourd’hui.
Direction Hôtel TURULL (un signe du destin) dans lequel les parents de Sergi nous ont pris une chambre. Douche chaude et restau pour déjeuner, lavage des affaires et achats souvenirs. La sortie du soir nous fait profiter des animations du 14 aout, des danses occitanes racontant la vie d’autrefois dans les campagnes. Restau le soir avec un bon steak saignant sans cloche pour bien dormir. Merci aux parents qui auront sponsorisé notre journée repos.


Danses traditionelles a Vielha


Le restaurant du soir


Sergi et ses parents, un grand merci !


Cette nuit on dormira bien, ca c'est garanti... et sans vaches !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire