samedi 13 août 2011

J7 : le 13. 08: Laspuna – Bénasque (D+2000, D- 1600, compteur HS)

Le parcours du jour:
La trace est par la:
TransPyr2011 - Jour 7
Trace VTTtrack (cartes espagnoles IDEE)
2000m D+
1600m D-
Compteur HS

Le recit:
Moments forts : Le retour en montagne, c’est la journée des mouches avec l’orage qui se prépare tout au long de la journée et qui tombera le soir.
2 fantastiques descentes.
La satisfaction d'avoir fait la moitié du parcours

Après un début de nuit très chaud, duvet inutile, on poursuit le sentier du GR19 jusqu’au hameau de Badain en prenant le rythme des 2 vaches que l’on suit sur ce sentier étroit.

Typique bouchon de vaches aragonaises

Le sentier est bien roulant par la suite dans une fraîcheur matinale et au bord de l’eau. A Badain, nous optons pour le GR15 qui monte d’abord en portage puis en traversée roulante, toujours dans une certaine fraicheur, cela change de la veille. On attrape une piste puis le col Mataire à 1320m, on suit le GR15 qui est aussi un itinéraire hippique.

Le beau sentier roulant à plat vers Badain

La descente s’amorce à partir du mirador sur le village de Saravillo. Tantôt technique avec un passage ressemblant au départ de la madone d’utelle, tantôt roulant sous les pins, c’est une belle trouvaille pour commencer la journée (mieux que la route qui contourne notre passage).


Vue depuis le Collado de San Miguel (comme la biere)

Collado de San Miguel


La descente vers Saravillo se présente bien...


ça continue bien...


et ça finit encore mieux


Le village est bien animé, le camion du pain arrive à coup de klaxon, il y a la fête ce soir nous dit un habitant mais nous serons plus haut, du moins nous l’espérons.


Saravillo, la place centrale

On poursuit par la route qui entre dans des gorges étroites bordées de falaises verdonesques.


et oui, parfois il faut faire des bouts de route

On passe des tunnels, verra t-on le bout ?



Contournement du Lac de Plan par la rive gauche en pistes et sentiers, on arrive au pied du col de Sahun à 1100m, il est 12h00. Rapide casse croute pour ne pas s’arreter en chemin et nous partons pour 800m de piste, du moins c’est ce qu’indiquait la carte mais une erreur d’altitude nous rajouta 100m d’interminable piste parmi des 4x4 roulant à vive allure, y a vraiment des gros C…parmi eux ! Le mental en prend un coup, le col est à 2000m et non à 1905m. On a vraiment mal au cul, ça nous oblige à pousser par 4 fois le VTT pour ventiler l’arriere train. Heureusement que l’orage en formation nous permet de monter sans crever de chaud.


Puerto de Sahun

Pour la descente, nous croisons 4 locaux sur des VTT flambants qui descendent par la piste sur Bénasque. Mais Sergi a identifié sur la carte un single qui promet, tout en traversée, il ne semble par caler dré dans le pentu, on tente. 100m de piste pour atteindre la cabane de barbari puis c’est 700m rentabilisés par des traversées « les balcons de Sahun », des virolos, du trialisant, un régal pour le VDM, même les courtes remontées passent sur le VTT.


Piste qui nous mène vers les "Balcons de Sahun"


Début des "Balcons de Sahun"

Balcons de Sahun, une belle trouvaille







La theorie des chapelles se confirme,
les bons sentiers passent toujours par des sites religieux

Nous passons de Sahun, petit village tout de pierre, à Eriste par une piste puis Bénasque par la route. Il est 16h, le dénivelé effectué n’a pas été fatiguant. Cela nous permet de buller, refaire les stocks en crème solaire, en gaz (le butagaz n’est pas vendu dans les shops spécialisés comme Barrabès !). L’orage gronde et s’abat violement sur la ville, nous nous réfugions sous le porche du supermercado puis au restau La Bardanca pour 20h (avant ils ne servent pas). Menu à 12E eau et vin compris comme l’entrée, plat et dessert ! La pluie s’est arrêtée et nous autorise à poser la tente dans un pré à l’entrée de Bénasque, ce sera humide mais on dormira bien.


Alors qu'à l'extérieur il tombe des cordes, nous nous cassons le ventre

Aucun commentaire:

Publier un commentaire